Alphabet en images

Un livre pour enfants sur l'alphabet de Marie-Madeleine Franc-Nohain

En 1925 est paru à Paris le nouveau volume illustré Alphabet en Images de l'illustratrice française Madeleine-Amélie Franc-Nohain ou, comme elle est appelée ici dans le livre, Marie-Madeleine Franc-Nohain. J'aimerais vous présenter ce livre.

Paris dans les années 1920.

La Première Guerre mondiale est terminée, la France, la Grande Nation, sort du carnage de la guerre affaiblie de millions de vies, mais renforcée moralement. Après 1918, la production de guerre de la Grande Nation a été reconvertie en production de paix, et après une récession temporaire, la reprise a définitivement commencé en 1924. La ville entrait dans une phase que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de "Golden Twenties". Et Paris exerçait une attraction magnétique sur les artistes de tous horizons. Ernest Hemingway fit le voyage depuis les États-Unis, Scott Fitzgerald écrivit : "The best of America drifts to Paris. The American in Paris is the best American" (Le meilleur de l'Amérique dérive vers Paris. L'Américain à Paris est le meilleur Américain).

Avec Salvador Dalí, Luis Buñuel et Man Ray, le surréalisme s'est développé dans l'image et dans les films innovants.

T.S. Eliot a écrit sa nouvelle Sarah & Gerald sur les années 20 à Paris, Gertrude Stein tenait déjà un salon à Paris depuis 1903, après la guerre, de nombreux artistes et auteurs de la soi-disant Lost Generation sont venus dans son salon, parmi lesquels, parmi beaucoup d'autres, T.S. Eliot, F. Scott Fitzgerald, Jean Cocteau et Ernest Hemingway, qui a consacré à son séjour à Paris le roman A Moveable Feast (Paris - Une fête pour la vie, paru à titre posthume en 1964).

Sur le plan économique, la France a bénéficié des investissements de l'État et des exportations, notamment vers les États-Unis. La reprise a également bénéficié d'une augmentation de la productivité dans les secteurs modernes de l'économie comme la métallurgie, la chimie et l'industrie automobile et électrique.

A l'époque où "la Troisième République faisait construire six nouveaux navires de guerre, affichait constamment des intentions de paix, concluait un pacte de non-guerre avec les Etats-Unis et abandonnait la République espagnole aux fascistes", 1 kg de pain coûtait 1 franc 58 à Paris.

Le Bulletin périodique des livres nouveaux publie le 15 novembre 1924 la nouvelle suivante :

Mme Madeleine Franc-Nohain - Alphabet en Images. 1 alb. 19 x 27, 30 composit. en coul. (6 fr. 50).

Et maintenant, presque 100 ans plus tard, je tiens ce livre entre mes mains et il a l'air aussi frais et vivant que s'il venait de paraître. A part un léger jaunissement des pages.

Alphabet en images - Logo de la Semeuse,qui souffle sur une fleur de pissenlit et envoie les graines dans le monde, créé par Eugène Grasset en 1890.
Logo de la Semeuse,qui souffle sur une fleur de pissenlit et envoie les graines dans le monde, créé par Eugène Grasset en 1890.
30 pages

Histoires d'alphabet dessinées

En 1924, Madeleine-Amélie Franc-Nohain avait 46 ans et était déjà une artiste établie. Son livre Le Journal de bébé est paru dès 1914 et a été réédité plusieurs fois : en 1927, en 1980 par Nestlé et en 1987 par le Metropolitan Museum of Art.

Alphabet en Images a été publié par les éditions Larousse à Paris. Il était destiné, pour reprendre l'expression des éditeurs, à être un moment de détente après une heure de lecture. Pour transmettre, peut-être pour la première fois, le plaisir de lire. Et il était conçu comme un modèle pour les propres dessins, idées et histoires qui pouvaient naître des illustrations présentées avec de l'imagination.

La maison d'édition

Les Éditions Larousse sont une maison d'édition parisienne qui fait aujourd'hui partie de Hachette Livre. La devise et le symbole de la maison d'édition étaient la Semeuse, la semeuse qui souffle les graines d'une pissenlit, à laquelle s'ajoutait jusqu'en 1993 la devise "Je sème à tout vent" ("Je sème à tout vent"). J'aime beaucoup cette devise.

La maison d'édition est née de la librairie Maison Larousse & Boyer, fondée en 1852 dans le Quartier latin par deux instituteurs : Pierre Larousse et Augustin Boyer. "L'objectif de ces deux républicains anticléricaux était d'écrire des manuels scolaires rénovés pour l'enseignement primaire et secondaire, sur le modèle des manuels proposés par Louis Hachette depuis 1833". (source : Wikipedia.fr)

Pierre Larousse travaille pendant 25 ans (sic !) au Grand dictionnaire universel du xixe siècle, qui paraît de 1866 à 1877 en 15 volumes et 20800 pages. En comparaison, mon projet Jenny Lind, sur lequel je travaille depuis environ 11 mois, semble nul et non avenu.

Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
Le livre

Alphabet en Images

Le livre mesure 31,5 cm de haut et 24,5 cm de large. Il a une couverture colorée et contient 32 pages colorées, illustrées et non numérotées, d'une épaisseur d'environ 7 mm.

La couverture est en carton d'une épaisseur de 1 mm contrecollé en couleur et maintenu par un dos en toile de reliure de couleur rouge vif qui recouvre étroitement le titre et le dos. Sur un fond d'un vert et jaune scintillant raffiné, une surface blanche de 19,5 cm de large sur 20 cm de haut est réservée à l'impression de la première illustration en couleur, encadrée par une ligne grasse de 2,1 pt ou 2 points Didot.

Au-dessus de la surface blanche, le titre de l'ouvrage est imprimé en noir dans une police grotesque, en majuscules de 52 pt/36 pt, fortement barrées : ALPHABET EN IMAGES.

La couverture est suivie directement du titre, sans préface. Sont mentionnés ici en majuscules :

Auteur : Marie-Madeleine Franc-Nohain
Titre : Alphabet en Images
Contenu : 31 Gravures en couleurs
Éditeur : Librairie Larousse - Paris (VI°) 13 à 21, rue Montparnasse, et boulevard Raspail, 114

La page de titre présente, entre le titre et le sommaire, une autre illustration en 3 couleurs de L 11 cm x H 8 cm.

La page de titre est suivie au verso d'une introduction de l'éditeur au livre. Le texte est justifié dans une grotesque de 16pt, le premier paragraphe dispose d'une initiale qui s'étend sur 2 lignes. Le texte se lit comme suit :

Alphabet en Images

Chers Enfants,
Ce joli livre sera votre récréation après la leçon de lecture. C'est avec joie que vous retrouverez ici les lettres de l'alphabet apprises en classe ; mais elles auront pour vous, cette fois, une physionomie plus gaie, parce qu'elles sont groupées de façon à former des phrases amusantes et qu'elles accompagnent de belles images, pour le plaisir de vos yeux.
Vous goûterez donc vraiment, et pour la première fois sans doute, le charme de la lecture.
Les petits tableaux qui ornent ces pages seront d'agréables sujets de causerie en famille; ils vous rappelleront les grands événements de votre jeune vie. Ils seront de plus pour vous d'excellents modèles de dessin; vous vous en inspirerez avec fruit pour composer d'autres images que vous pourrez ensuite colorier à votre fantaisie. LES ÉDITEURS.

Sous le texte, la page se termine par un ornement de branches et de fleurs.

Page de garde, titre. Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
Page de garde, titre. Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
30 illustrierte Seiten

Das Alphabet von A bis Z

Suivent 30 pages sur un papier rugueux à l'aspect ouvert, d'un poids de carton estimé à 160 gr/m2, avec des illustrations et de courts vers pour chaque lettre de l'alphabet de A à Z, les lettres M, P, S, V ont chacune deux pages. Peut-être que l'éditeur aimait tant les illustrations ? Il faut cependant toujours arriver à des numéros de page divisibles par 4. 

Chaque page est similaire mais très variée et est imprimée en trois couleurs. Chaque double page a soit le bleu, soit le vert comme couleur principale déterminante. Les illustrations de fond sont imprimées dans cette couleur, de même que les doubles lignes qui entourent l'illustration et le vers. La couleur principale est la troisième couleur d'impression des illustrations, avec le rouge et le noir.

Les illustrations tricolores mesurent 14 cm de large sur 17 cm de haut et sont encadrées par une ligne noire en gras d'environ 2,1 pt ou 2 points Didot. Sous les illustrations se trouve le vers, imprimé avec soin dans les polices les plus diverses.

Le vers et l'illustration sont en outre entourés d'un cadre coloré avec une double ligne, mesurant L 15 cm x H 22,2 cm. A l'intérieur, une ligne fine de 1 pt d'épaisseur, à l'extérieur une ligne grasse de 2,1 pt ou 1 point Didot. Le cadre est entouré d'autres illustrations, réalisées uniquement sous forme de dessins au trait et imprimées uniquement en monochrome dans la couleur principale. Il y a en tout 4 illustrations de fond différentes, imprimées au choix en bleu ou en vert. 

1 Ballons de baudruche

Des lettres individuelles de l'alphabet avec des majuscules sont représentées dans des cercles ressemblant à des ballons, en partie tordus, entre lesquels des oiseaux volent dans la partie supérieure ; en bas, trois filles sont debout et assises. Une fillette a fait voler un ballon en forme de lettre (Z) et tient dans l'autre main un chat en laisse, une fillette est assise et regarde le chat, une autre fillette tient encore dans sa main la laisse du ballon portant la lettre A, mais le petit chien à sa gauche s'est détaché de la laisse qu'elle tenait dans son autre main.

2 Le garçon qui pêche

Le garçon à la pêche, penché sur le côté, en haut à gauche, tient sa canne à pêche dans une eau où nagent des poissons simplement dessinés et où l'on voit encore une plante aquatique en bas à droite.

3 bulles de savon

Deux filles ou une fille et un garçon font des bulles de savon dans l'air, ils se tiennent en bas de la page, à côté d'eux un chien devant sa gamelle, à côté d'un tabouret sur lequel se trouve un récipient contenant le liquide des bulles de savon. En haut de la page, deux angelots volent à travers l'image et essaient d'attraper les bulles de savon.

4 Enfants qui jouent

L'illustration de fond montre des enfants qui jouent. En haut de l'image, des garçons portent un petit drapeau de droite à gauche, puis on voit des enfants qui jouent avec des ballons, avec des poupées et des poussettes de poupées ou qui se penchent vers une plante en tirant derrière eux un canard sur une planche.

 Chaque lettre de l'alphabet est accompagnée d'une phrase en français. Celle-ci est imprimée sous l'illustration dans une typographie frappante. Les phrases à retenir, qui, soit dit en passant, sont également utiles pour trouver un prénom français, sont les suivantes :  

A - Amélie et son Ane s'avancent dans l'allée plantee d'arbes.
B - Bernard met son bateau dans la baignoire
C - Colette dans ca cabane donne des coquelicots à son cabri.
D - Denis dîne du dos d'un dodu dindon
E - Elise appelle son écureuil pour jouer avec son éléphant
F - Firmint construit un fort au pied de la falaise
G - Giséle a acheté des gàteaux pour son goûter
H - Hector regarde l'heure à l'horloge
I - Isabelle aime les images
J - Jean dans le jardin joue avec les jars
K - Kate admire son kangourou
L - Léopold sort avec sa lanterne pour attirer les lucioles
M - Martin avec médor garde ses moutons
M - Marguerite cueille du muguet au mois de mai
N - Nicolas a trouvé un nid dans un noisetier
O - Odile sous son ombrelle respire l'odeur des oiellets 
P - Pierre près du pont peche des poissons
P - Paulette dans son panier porte du pain aux poules
Q - Quentin qui a mal aux quenottes boit de la tisane des quattes fleurs
R - Rosine écoute de rossignol chanter sa romance
S - Sylvain a peur d'une souris cachée dans son cabot
S - Sophie sommeille sur le sopha du salon
T - Thomas joue à la toupie aux tuileries
U - Ursule utilise ses ustensiles de cuisine
V - Vincent ca au village vendre son veau
V - Virginie va rendre des visites
W - Wilhelmine en waterproof regarde par la portiére de wagon
X - Xavier boit den cachette un verre des xérés
Y - Yvon dans sa yole brandit son yatagan
Z - Zoé sur un zébre se proméne au jardin zoologique

Chaque image raconte une petite histoire. Les garçons et les filles sont à peu près à égalité. Les images parlent de choses quotidiennes, mais aussi de petites peurs (les souris), de choses interdites (boire du sherry en cachette), de voyages, de relations ludiques et sérieuses entre les enfants et les animaux, d'être malade, de manger et de se reposer, de dormir et de sentir, d'écouter et de vivre le monde intérieur et extérieur.

Les proverbes sont si faciles à retenir. Les illustrations facilitent l'apprentissage des histoires racontées, des dictons à retenir. Souvent, on voit des animaux ou des objets en incise, je trouve que cela montre clairement que les scènes se poursuivent aussi en dehors des images.

Les vêtements des enfants sont généralement légers, estivaux et variés, les cheveux sont presque uniformément longs et lisses ou bouclés, de nombreux enfants portent des chapeaux. 

On voit un microcosme dans lequel on ne voit que des enfants, des animaux et des jouets. Les dessins n'ont rien de menaçant ou d'effrayant. Les enfants ne sont pas représentés de manière statique, mais en mouvement. Les illustrations sont dessinées avec un grand souci du détail, la profondeur est créée par des objets au premier plan, au milieu et à l'arrière-plan.

Illustration de la couverture. Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
Illustration de la couverture. Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
L'illustration de la couverture

Giséle devant la pâtisserie

La jeune fille sur le titre s'appelle Giséle, nous la rencontrons encore une fois dans une autre robe à la lettre G. Elle nous apprend qu'elle a acheté une pâtisserie.

Nous y apprenons également qu'elle vient d'acheter quelque chose dans une pâtisserie pour son goûter ou son café de l'après-midi. On y lit en effet : Giséle a acheté des gàteaux pour son goûter.

Nous ne pouvons pas voir le contenu, le pâtissier l'a soigneusement emballé dans du papier blanc, avec un ruban autour. Giséle tient le petit paquet dans sa main droite, elle a coincé un parapluie orange sous son bras gauche.

Giséle est habillée avec élégance. Les gants blancs qu'elle porte aux mains en sont peut-être le premier indicateur. Elle porte une robe orange clair imprimée de cœurs rouges et dont l'encolure est bordée de noir. La robe a des bras courts et est lacée à la taille. Elle porte un chapeau de la même couleur avec un ruban noir. Giséle porte des chaussures noires avec des guêtres blanches et des bas courts assortis à la robe, de couleur orange clair avec de fines rayures rouges verticales.

Elle a des cheveux roux bouclés, de petits yeux noirs en forme de bouton, une petite bouche de poupée et des joues remarquablement rouges. Nous ne savons pas si c'est parce qu'elle est excitée par les achats ou simplement parce que c'est une jeune fille pleine de vie et de santé.

Derrière Giséle, un chien à l'allure élégante et élancée, tacheté de blanc et de noir, gambade sur le chemin couleur sable devant la pâtisserie. Nous ne pouvons que supposer qu'il lui appartient, son museau est certes tourné vers elle, mais il n'y a pas de laisse qui relie le chien à Giséle.

On dirait que l'élégante Giséle vient de quitter la pâtisserie, on voit le magasin avec sa façade peinte en vert pin juste derrière elle. Peut-être est-ce même la porte derrière elle, elle est marquée en diagonale de l'inscription Pâtisserie en lettres décoratives rayées noires et jaunes, les vitres scintillent d'un éclat bleuté. Dans les étalages, on peut voir quelques pâtisseries, mais sans pouvoir les distinguer précisément. Sur une pile, à gauche de l'étalage, se trouvent quelques tomates, et sur une étagère de la vitrine, en haut au centre, une boîte élaborée.

L'illustration laisse beaucoup de choses en suspens, ce qui est une raison de se réjouir pour les enfants comme pour les adultes. Il reste ici beaucoup de place pour l'imagination.

Lettre A. Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
Lettre A. Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
La lettre A

Amélie et son âne

Pour la lettre A, l'original indique sous l'illustration en trois couleurs : "A - Amélie et son Âne s'avancent dans l'allée plantée d'arbres". 

Stylée, l'allée mène naturellement vers l'intérieur du livre et non pas hors de celui-ci. En arrière-plan, on voit l'âne gris chargé de blanc et de rouge descendre l'allée. Sur un ciel bleu dégradé, on voit des arbres gris et, derrière eux, une prairie entourée d'une barrière de bois blanc. Les arbres ont des feuilles rouges et pointues, peut-être est-ce déjà l'automne ?

Amélie court derrière l'âne. Amélie porte une poupée dans ses mains. Peut-être veut-elle mettre la poupée dans le porte-bébé ?

Amélie porte une jolie robe claire avec un motif floral bleu et rouge, elle porte des chaussettes blanches courtes avec des chaussures rouges. Ses cheveux sombres et bouclés sont recouverts d'un bonnet rouge tricoté. La poupée porte une robe avec un motif à rayures bleues et rouges qui se croisent. La poupée porte des chaussettes rouges avec des chaussures blanches. Le regard d'Amélie semble un peu surpris ou étonné, mais peut-être que je me fais des idées.

Au premier plan, il y a quelques tulipes, dont certaines sont presque fanées.

Der Buchstabe B. Bernard und seine Badewanne. Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
Der Buchstabe B. Bernard und seine Badewanne. Alphabet en Images, Marie-Madeleine Franc-Nohain
La lettre B

Bernard et sa baignoire

L'illustration est accompagnée de la mention : "Bernard met son bateau dans la baignoire" - "Bernard met son bateau dans la baignoire".

Devant un impressionnant carrelage carré blanc et rouge, caractéristique de l'image, nous voyons Bernard se pencher sur une baignoire grise indépendante et mettre son voilier blanc à l'eau. Des parties du voilier sont cachées par le bord de la baignoire, nous ne savons pas s'il y a autre chose qui flotte dans la baignoire.

Bernard porte un costume de marin blanc assorti au voilier, des chaussettes blanches et des chaussures noires, et s'agenouille avec une jambe sur une chaise rembourrée de vert. Nous ne voyons pas son visage, seulement l'arrière de sa tête. Qu'il soit heureux ou non, l'arrière de sa tête sert de surface de projection à notre imagination. Dans le meilleur sens de Billy Wilder, qui a dit un jour qu'il ne filmait les personnes en pleurs que de dos, car la tristesse n'apparaissait alors que dans la tête du spectateur.

Conclusion

Un cosmos d'enfants innocents

Mère de trois enfants et habituée depuis plusieurs années à illustrer des livres pour enfants, Marie-Madeleine Franc-Nohain (ou Madeleine-Amélie Franc-Nohain) crée son propre univers innocent, plein d'idées et de fantaisie. Elle illustre une vie d'enfant telle qu'elle n'existe plus dans son innocence et sa paix et qu'elle n'existait à l'époque que pour une élite. Dans les illustrations, les enfants agissent parfois comme de petits adultes, ils font leurs courses seuls, promènent ou promènent de grands animaux (âne, zèbre), vont au marché avec des veaux ou voyagent seuls en train.

Tout cela se passe sans violence et de manière pacifique. L'environnement est découvert à l'intérieur et à l'extérieur. Les lecteurs et lectrices, adultes ou enfants, ont encore beaucoup d'espace et de place pour poursuivre les histoires ou les jouer.

Les phrases à retenir sont joliment rédigées et constituent pour moi, avec mes connaissances en français, un véritable exercice de prononciation et de texte - même dans cet article (Toutes les combinaisons de touches Alt pour les lettres circonflexes françaises.)

Son âge de presque 100 ans ne se voit pas et ne se remarque pas dans le livre. C'est un document à voir et à lire sur le design des années trente du XXe siècle et il témoigne de la grande qualité des illustrations de cette artiste.

Je serais très heureuse que cet article lui permette d'être mieux connue. N'hésitez pas à consulter les autres pages, le livre est disponible en version numérique dans les archives en ligne de la Bibliothèque nationale de France.

Quelle: ZVAB, Antiquariat Franziska Bierl
Quelle: ZVAB, Antiquariat Franziska Bierl
Première édition ?

Autre titre et typographie

Antiquariat Franziska Bierl

Un grand choix de livres pour enfants et de graphiques décoratifs ainsi que des vues et des cartes géographiques.

Hauptstraße 29
82547 Eurasburg
+49  8179 82 82
antiquariat-franziska-bierl.de 
Allemagne

Par hasard, j'ai trouvé une autre édition d'Alphabet en Images sur ZVAB après avoir terminé l'article. D'après la librairie d'occasion et l'inscription dans le répertoire de la Cotsen Children's Library de 1926 avec le numéro d'entrée 3470, il s'agit d'une édition de 1923. Dans ce cas, cette édition aurait été publiée avant l'édition ci-dessus et on aurait ensuite imprimé l'édition ci-dessus dans une nouvelle édition. Malheureusement, les chiffres de l'année d'impression manquent aussi bien dans cette édition que dans celle mentionnée ci-dessus.

La couverture se distingue nettement de l'édition - probablement - plus tardive ci-dessus. Le motif de l'image n'est pas découpé en carré mais en ovale, et au lieu d'une grotesque, on utilise une égyptienne avec des empattements très accentués. Le titre et l'auteur sont tous deux imprimés au centre de l'illustration. Le motif choisi diffère également de celui de la deuxième édition.

Ici, ce n'est pas Giséle de la lettre G qui est représentée devant la pâtisserie, mais l'illustration montre les deux jeunes filles du titre intérieur, assises sous un arbre.

Un grand merci à Franziska Bierl, de la librairie d'occasion Franziska Bierl à Eurasburg, qui m'a aimablement donné l'autorisation de publier cette image ici. Cela ne va pas de soi pour moi. 

Cette édition peut encore être achetée chez ZVAB à partir d'aujourd'hui, 18 février 2022. 

tl, dr;

Je décris et analyse le livre pour enfants Alphabet en Images de l'illustratrice et auteure française de livres pour enfants Marie-Madeleine Franc-Nohain. Le livre explique l'alphabet dans des phrases faciles à retenir sur plus de 30 pages. Toutes les phrases à retenir sont magnifiquement illustrées.

Commentaires (0)


Ecrire un commentaire




En envoyant ce commentaire, j'accepte que le nom et l'adresse e-mail de cronhill.de soient stockés en relation avec le commentaire que j'ai écrit. L'adresse e-mail ne sera pas publiée ou transmise à des tiers.