Madeleine-Amélie Franc-Nohain

Une illustratrice française des années trente du XXe siècle

Aujourd'hui, j'aimerais vous présenter une illustratrice française qui est probablement encore connue en France, mais dont le travail ne devrait plus être visible en Allemagne.

Il s'agit de Madeleine-Amélie Franc-Nohain, également appelée Marie-Madeleine Franc-Nohain ou Madeleine-Amélie Dauphin. Il s'agit d'une illustratrice française qui a collaboré à de nombreux livres pour enfants célèbres et qui a elle-même publié des livres sous son nom. Elle a également participé en tant qu'artiste et illustratrice à un livre que le compte Twitter @GallicaBnF a présenté le 09 février 2022 dans le cadre d'un petit jeu de devinettes. @GallicaBnF est le compte de la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France @laBnF ou Bibliothèque nationale de France.

Un petit pas sur le côté. 

Madeleine-Amélie Franc-Nohain - Rémi en vacances, Mademoiselle Henriete s'installe pour peindre.

Rémi en vacances, Mademoiselle Henriete s'installe pour peindre.

Illustration de Madeleine-Amélie Franc-Nohain. J'ai choisi cette image parce que souvent les illustrateurs se représentent inconsciemment eux-mêmes. De plus, ce décor m'a beaucoup plu.

Source: Bibliothéque Nationale de France Gallica

Sophie de Ségur

Les Malheurs de Sophie

Le jeu de devinettes portait sur le livre Les Malheurs de Sophie, que l'on peut traduire au mieux par Les Malheurs de Sophie ou Die Pech-Sophie. La question était de savoir qui l'avait écrit. Malheureusement, je ne le connaissais même pas. Bien que les histoires de la petite Sophie se rapprochent le plus, dans leur signification, des histoires du Struwwelpeter allemand de Heinrich Hoffmann. Ce livre pour enfants français a été écrit par l'une des auteures les plus célèbres et les plus importantes du XIXe siècle.

Il a été écrit par la comtesse Sophie de Ségur, née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg et décédée le 9 février 1874 à Paris. C'est l'anniversaire de la mort de l'auteure qui a motivé le jeu de devinettes. La comtesse était née russe, son arbre généalogique remonte jusqu'aux khans mongols de la Horde d'Or et à la famille de Gengis Khan. Née Sofia Fiodorovna Rostoptchina, elle était le troisième enfant de la comtesse née Catherine Protassova, ancienne demoiselle d'honneur de Catherine II et du général et ministre russe Fiodor Vassilievitch Rostoptchine.

Comment la comtesse est-elle arrivée en France ?

Non seulement il était courant au 19e siècle que les enfants de l'aristocratie russe soient éduqués par des professeurs étrangers. Ils apprenaient même parfois le français ou l'allemand avant le russe ; étaient envoyés chez des parents dans l'aristocratie européenne. Le français était une langue populaire à la cour russe, ce qui permettait de se distinguer du peuple ordinaire. Suite aux événements entourant l'invasion de la Grande Armée de Napoléon en Russie, Fiodor Rostoptchine a dû s'enfuir et est finalement arrivé en France avec sa famille, en passant par la Pologne et l'Allemagne. Il laissa derrière lui un domaine employant plus de 4000 personnes.

Sophie se marie malencontreusement en France avec le futur président de la Compagnie des chemins de fer de l'Est, Eugène de Ségur, son père lui offre en consolation un domaine en Normandie, elle a 8 enfants et après la naissance du dernier, elle est alitée pendant 13 longues années.

Quand elle va mieux, les enfants quittent la maison. Elle finit par leur écrire de nombreuses lettres, puis elle écrit des romans, ceux-ci paraissent aux éditions Bibliothèque des Chemins de Fer, une collection que les éditions Hachette vendaient comme lecture de voyage dans les gares. Elle devient une auteure très recherchée, peine à satisfaire la demande de la maison d'édition. Luise F. Putsch écrit sur Fembio.org à propos de son style :

Luise F. Putsch :

Sophie de Ségur était très innovante sur le plan stylistique ; par exemple, il y a des passages de dialogues non reliés entre eux, comme dans les pièces de théâtre, on y parle des langues étrangères et des dialectes. Ségur a dédié chacun de ses 24 livres à l'un de ses petits-enfants, auquel elle s'adressait directement en utilisant son nom et en intégrant ses traits de caractère dans le texte.

Selon Christine Lac, spécialiste de Ségur, l'élément structurellement déterminant des livres de Ségur est l'idée de la réconciliation de personnages contradictoires ou de situations opposées. Il s'agit toujours pour elle de mettre en évidence et de souligner les points communs sous-jacents.

Source : Sophie de Ségur, https://www.fembio.org/

Les Malheurs de Sophie

Il est possible que dans son livre Les Malheurs de Sophie, elle retrace son enfance dans l'immense domaine de Voronovo de son père en Russie. On dit de son enfance qu'elle était une petite fille turbulente, les punitions étaient à l'ordre du jour.

De quoi parle le livre ?

L'histoire est celle d'une petite fille insolente, Sophie, qui grandit dans un château à la campagne, en France, sous le Second Empire français. En tant que fillette aventurière, elle est curieuse, mais il lui arrive beaucoup de mésaventures. Son cousin Paul est le personnage qui doit toujours la remettre sur le droit chemin, celui de la bienveillance. Sophie a deux amies : Camille et Madeleine de Fleurville. Toutes deux représentent d'autres modèles pour Sophie, car ce sont des petites filles bien élevées, cultivées et "vraiment bonnes" que Sophie doit imiter.

Le livre est resté populaire et a connu un grand succès jusqu'à aujourd'hui. Il a été adapté trois fois au cinéma, la dernière fois en 2016 sous le titre Les Malheurs de Sophie par Christophe Honoré.

Madeleine-Amélie Franc-Nohain - Comtesse de Ségur, Les Malheurs des Sophie, illustrations et titres de Madeleine-Amélie Franc-Nohain

Comtesse de Ségur, Les Malheurs des Sophie

Source : Bibliothéque Nationale de France Gallica

Édition de 1933

Madeleine-Amélie Franc-Nohain

En 1933, la maison d'édition Tours Maison Alfred Mame et Fils réédite les histoires de Sophie, poursuivie par la malchance. La dessinatrice et artiste française Madeleine-Amélie Franc-Nohain, alors âgée de 55 ans, est engagée comme illustratrice.

Madeleine-Amélie Franc-Nohain est née le 6 juin 1878 à Valmondois. Elle est l'une des deux filles du mariage de Marguerite Pigot (1852-1917) avec le musicien et poète languedocien Léopold Dauphin (1847-1925). À l'âge de 21 ans, elle se marie le 3 mars 1899 avec l'écrivain Maurice Étienne Legrand, dit Franc-Nohain, dont elle prend le nom de plume pour signer ses œuvres. Son mari, connu sous le nom de scène de Franc-Nohain, écrit entre autres le livret de l'opéra L'Heure espagnole de Maurice Ravel, qui sera créé en 1912.

A cette époque, Madeleine-Amélie Franc-Nohain n'a que 34 ans.

Costumes Parisiens Fashion illustration No.76 from Journal des dames et des modes, 1913 - Robe de jardin en toile bleu vif, Marie Madeleine Franc-Nohain. Costumes Parisiens, Journal des Dames et des Modes 1913
Costumes Parisiens Fashion illustration No.76 from Journal des dames et des modes, 1913 - Robe de jardin en toile bleu vif, Marie Madeleine Franc-Nohain. Costumes Parisiens, Journal des Dames et des Modes 1913
Des travaux variés

Premiers succès

C'est probablement son père qui l'a mise en contact avec la revue L'Aube méridionale, pour laquelle elle a réalisé quelques dessins.

Madeleine-Amélie Franc-Nohain a travaillé très activement comme illustratrice, entre autres pour la revue L'Aube méridionale, à laquelle collaborait son père, le musicien et poète languedocien Léopold Dauphin ; elle travaille pour la revue Paris-Noël de Gustave Goetschy, enfin elle réalise des illustrations pour Le Rire à partir de 1902 sous les signatures "mf-n" ou "Maud Franc-Nohain" et pour le Journal des dames et des modes de 1912 à 1914 sous le monogramme "mfn". Ceci devrait rester votre signature.

Le travail ci-dessus illustre magnifiquement le style typique des nombreux dessins de mode modernes de cette époque, élégant, élancé, ascendant et léger. Des colombes et peut-être des branches d'olivier en signe de paix.

Le Journal de bébé, l'album à remplir et à colorier, paraît en 1914 en deux versions : bleue pour les garçons et rose pour les filles. Regardez l'élégante typographie.
Le Journal de bébé, l'album à remplir et à colorier, paraît en 1914 en deux versions : bleue pour les garçons et rose pour les filles. Regardez l'élégante typographie.
Une vraie célébrité - Le Journal de bébé

En version bleue et en version rose

Elle publie son premier livre personnel en 1914 aux Éditions Grasset, il s'intitule Le Journal de bébéet paraît en deux versions : bleu pour les garçons et rose pour les filles. Il sera réédité plusieurs fois, en 1927, en 1980 par Nestlé et en 1987 par le Metropolitan Museum of Art.

Et moins bien pour finir; Madeleine-Amélie Franc-Nohain: Histoires Parisiennes, gallica.bnf.fr/  <br /> NATURELLEMENT l'idée est trop belle pour n'être pas suivie. Et voilà les quatre enfants qui s'installent du mieux qu'ils peuvent sur le toboggan, au milieu des paquets et des cartons. Michelle et Marie-Françoise sont encadrées par Luc et Claude. Mais les enfants avaient oublié que, si la descente commence toujours bien, elle finit quelquefois mal. Et ils sentirent plutôt un choc à l'arrivée, où ils culbutaient parmi les paquets.
Et moins bien pour finir; Madeleine-Amélie Franc-Nohain: Histoires Parisiennes, gallica.bnf.fr/
NATURELLEMENT l'idée est trop belle pour n'être pas suivie. Et voilà les quatre enfants qui s'installent du mieux qu'ils peuvent sur le toboggan, au milieu des paquets et des cartons. Michelle et Marie-Françoise sont encadrées par Luc et Claude. Mais les enfants avaient oublié que, si la descente commence toujours bien, elle finit quelquefois mal. Et ils sentirent plutôt un choc à l'arrivée, où ils culbutaient parmi les paquets.
Succès

De 1900 à 1940

Entre les deux guerres mondiales, elle illustre de nombreux livres pour enfants chez Plon, Flammarion, Larousse, Desclée de Brouwer et surtout Mame. Marie-Madeleine contribue régulièrement, dans la rubrique Benjamines, au journal Benjamin, fondé par son fils Jean.

Les livres publiés chez Mame sont à mon avis d'une grâce et d'une beauté particulières, mais les livres publiés chez d'autres éditeurs se distinguent également par leur style facile à illustrer. Parmi eux, on trouve

Histoires Parisiennes, Pariser Geschichten

dont est tirée l'illustration ci-dessus. Le livrecontient 30 illustrations, dont beaucoup sont en couleur.

Dans l'introduction, on peut lire : "Les enfants ont souvent de jolies idées dans leurs dialogues et leurs jeux. C'est ce qui fait le charme des albums dans lesquels ils jouent le rôle principal. Ce qui rend ces "histoires parisiennes" si spirituellement dessinées encore plus attrayantes, c'est le fait qu'elles se déroulent dans le plus délicieux des décors : Paris. On passe des Champs-Élysées au bassin des Tuileries, sous la Tour Eiffel et dans les grands magasins".

L'illustration ci-dessus me fait effectivement penser à Schuh Voss à Wuppertal-Elberfeld, qui avait également un toboggan dans son magasin de chaussures. Dans mon souvenir, il doit probablement être plus grand qu'il ne l'était, mais c'est un magasin où j'aimais aller avec mes parents quand j'étais enfant. 

De nombreux autres livres suivront :

Jeux

1934
Un livre sur les jeux d'enfants, comme le cache-cache, etc. - Magnifiquement illustré avec légèreté et délicatesse, utilisation généreuse de l'espace blanc, mouvements gracieusement dessinés.
Entièrement illustré.
Le livre en version numérique chez Gallica : Jeux

Les Animaux Sauvages 

1933
30 illustrations, dont 15 en couleur. Les nombreuses planches en couleur et les textes qui les accompagnent invitent à raconter, à lire et à continuer à tisser des histoires. 
Le livre en version numérique chez Gallica : Les Animaux Sauvages

Alphabet en images

31 illustrations en couleur de l'alphabet avec des textes d'accompagnement. Pour la lettre C (que je n'ai évidemment pas choisie au hasard), on peut lire : Colette dans sa cabane donne de coquelicots à son cabri. En français : Colette dans sa cabane donne des coquelicots à son chevreau. 
Le livre en numérique chez Gallica :  Alphabet en images

Animaux Domestiques et familiers

30 illustrations, dont 8 en couleur - des dessins qui invitent au coloriage. 
Le livre en version numérique chez Gallica : Animaux domestiques et familiers

Histoires Infantines

30 dessins, dont 8 en couleur / Marie-Madeleine Franc-Nohain
Le livre en numérique chez Gallica : Histoires enfantines - Kindergeschichten

Dazu im Vorwort

Dans cet album les enfants trouveront, reproduites avec autant de charme que de sincérité, des scènes familières et très heureusement choisies rappelant leurs petites préoccupations, leurs promenades et leurs jeux. A ces illustrations très joliment présentées, dont quelques-unes, harmonieusement mises en couleurs, contribueront à former leur goût, les enfants ont ajouté le grain de sel de leurs réflexions souvent si curieuses et si imprévues.

Ainsi, nous serons récompensés, non seulement par la joie des petits qui se reconnaîtront dans ces pages si vivantes, mais aussi par le sourire des grands qu'amuseront tous ces dialogues pris sur le vif et qu'ils croiront encore entendre. Et cet album méritera – ce qui est pour un album le signe certain du succès — de triompher au foyer, où il retiendra l'attention et soulèvera les rires de tous.

Source : Madeleine-Amélie Franc-Nohain, Histoires enfantines. 30 gravures dont 8 en couleurs https://gallica.bnf.fr

De nombreux livres portent l'inscription "Cet album peut être colorié", ce qui signifie : "Cet album peut être colorié". Même si cela complique la vie des collectionneurs aujourd'hui, je m'en réjouis et beaucoup d'enfants ont dû l'adorer. 

L'Èpicier fumais sur le pas de ca porte, Rémi en Vacances, Jean Armagnac. Illustration Madeleine-Amélie Franc-Nohain
L'Èpicier fumais sur le pas de ca porte, Rémi en Vacances, Jean Armagnac. Illustration Madeleine-Amélie Franc-Nohain
Au rythme de quelques mois

Travailler pour les autres

Madeleine-Amélie Franc-Nohain a élevé trois enfants au cours de sa vie. On dit qu'il lui fallait environ trois mois pour illustrer un livre. Outre les ouvrages sur lesquels ne figurait que son nom, elle a illustré, outre le célèbre livre Les Malheurs de Sophie, toute une série d'autres travaux, dont un livre de son fils Jean Nohain (1900 - 1981). 

Les grands hommes quand ils étaient petits

1931
par Jaboune de son vrai nom Jean Nohain (1900 - 1981), son fils
Illustration de la couverture, dessins
Le livre en version numérique chez Gallica : Les grands hommes quand ils étaient petits

Un autre livre a été illustré pour la Comtesse de Ségur :

Un Bon Petit Diable

1931
par Comtesse de Ségur
Illustrations en couleur, dessins au trait
Le livre en version numérique chez Gallica :: Un Bon Petit Diable

Chanton Noël

Pour le pédagogue, compositeur et chef d'orchestre Ernest van der Velde, inventeur de la Méthode Rose pour le piano, elle a illustré en 1938 le livre Chanton Noël - Weihnachtslieder. Les chansons du livre sont accompagnées d'illustrations en couleur.

Malheureusement, je ne l'ai pas trouvé sur Gallica. Sur eBay, j'ai trouvé une vente aux enchères où il était possible d'avoir quelques aperçus du livre.

Rémi en Vacances

Elle a illustré le livre Rémi en Vacances pour Jean Armagnac. L'image ci-dessus, plus grande, est également tirée de ce livre. 

Le livre respire le charme de la mode des années trente, les illustrations qui accompagnent le texte sont mises en parallèle avec le texte d'une manière intéressante et différente. Dans les scènes illustrées, Madeleine-Amélie Franc-Nohain parvient à représenter des situations de la vie quotidienne et des personnages avec des traits simples. Les compositions sont équilibrées et brisent à de nombreux endroits le cadre rigide d'une surface de dessin rectangulaire. J'aime particulièrement les travaux réalisés pour ce livre.
Le livre en version numérique chez Gallica : Rémi en Vacances

Style

Les enfants, les enfants qui jouent, les enfants qui vivent - ils portent les illustrations et les dominent. Sur les visages des enfants, dans la joie dessinée, on voit l'amour de sa créatrice.

Elle représente l'enfance avec des traits parfois naïfs, mais son regard de mère de trois enfants sur la vie de ces derniers reste dénué de toute mièvrerie, il est neutre et observateur, tout en étant très précis dans les détails.

Ses illustrations ont l'air légères et aériennes grâce à leurs formes simples, généralement rondes, et à leurs couleurs douces et plates, les enfants ressemblant parfois à des poupées aux visages d'anges. Les scènes s'opposent généralement à de grands espaces vides qui laissent beaucoup de place aux jeux et aux activités des personnages. Leurs couleurs sont douces et claires, pastel et surtout généralement joyeusement colorées, jamais tristes ou sombres.

Jeux . Marie-Madeleine Franc-Nohain ; avec des vers de sa fille Francine Franc-Nohain (1914-1970). Francine est également devenue illustratrice.
Jeux . Marie-Madeleine Franc-Nohain ; avec des vers de sa fille Francine Franc-Nohain (1914-1970). Francine est également devenue illustratrice.
2ème Guerre mondiale

Épilogue

Madeleine-Amélie Franc-Nohain survécut six ans à son mari. Il est décédé le 25 octobre 1934 dans le 7e arrondissement de Paris et a été enterré au cimetière du Père-Lachaise (division 89).

La Seconde Guerre mondiale ne fut pas seulement un tournant pour de nombreuses personnes en Europe, la conquête de la France et de Paris fut également un profond bouleversement pour l'illustratrice française.

En 1940, Madeleine-Amélie Franc-Nohain s'est réfugiée avec sa fille et sa belle-fille à Genillé, près de Tours. En 1942, elle tomba gravement malade, fut hospitalisée sur place et mourut le 1er septembre 1942. Elle fut enterrée au cimetière du Père-Lachaise (89e division), où elle repose avec son mari et ses enfants. Après son décès, sa fille et son gendre Claude Legrand se rendirent à Gibraltar et s'embarquèrent pour l'Angleterre afin de rejoindre les Forces françaises libres.

Après son retour en France, sa fille Francine a repris sa carrière artistique en tant qu'illustratrice de littérature enfantine. Elle est notamment l'auteur du livre Contes sans fées, un beau titre je trouve. D'un point de vue stylistique, on peut clairement voir dans ce livre la parenté artistique avec sa mère.

Son fils Jean Nohain, nom de scène Jaboune, est devenu un dramaturge, parolier et scénariste connu en France. Il est également connu de nombreux Français âgés en tant que producteur et animateur de radio et de télévision. Il est décédé en 1981.

Son frère Claude Dauphin est un acteur français connu qui a joué dans plus de 120 films depuis 1930. Il est décédé en 1978.

Modifications :

10.02.2022 : les indications relatives aux œuvres dans le texte ont été reformatées, dans les sources, toutes les œuvres de Madeleine-Amélie Franc-Nohain ont été reprises et structurées dans la mesure du possible.

15.02.2022 : Indication de prix pour Alphabet en Images complétée. Le livre coûtait en 1924 6 fr. 50.

16.02.2022: Im Intro weitere, teilweise auch von Verlagen genutzte Schreibweisen ihres Namens im Intro ergänzt: Marie-Madeleine Franc-Nohain oder Madeleine-Amélie Dauphin.

tl, dr;

Dans mon nouvel essai, je présente l'illustratrice française Madeleine-Amélie Franc-Nohain. Elle est connue pour avoir illustré de nombreux livres pour enfants.

Commentaires (0)


Ecrire un commentaire




En envoyant ce commentaire, j'accepte que le nom et l'adresse e-mail de cronhill.de soient stockés en relation avec le commentaire que j'ai écrit. L'adresse e-mail ne sera pas publiée ou transmise à des tiers.