Conclusion Thomas Schürmann fr

A travers la Wallonie I - Bruxelles

Le beau pays non découvert

L'Atomium, une structure de 102 m de haut construite pour l'Expo 58, un mélange d'architecture et de sculpture - Une idée vague.

L'Atomium, une structure de 102 m de haut construite pour l'Expo 58, un mélange d'architecture et de sculpture

Une idée vague.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 19.05.2022

Un voyage de Bruxelles à travers la Wallonie, en passant par les contreforts nord des Ardennes jusqu'à Reims. Notre itinéraire nous a conduits à Charleroi via Waterloo, à Thuin et à travers les Ardennes jusqu'à Reims, en France, où s'est achevée notre tournée.

La Belgique - un cliché

Le pays des bandes dessinées, des frites, des gaufres et des chocolats ?

La Belgique - beaucoup de gens ne la connaissent que comme le pays des bandes dessinées, des frites, des gaufres, des chocolats et des histoires horribles des années 90, heureusement déjà lointaines.

Ceux qui visitent la Belgique se rendent à la célèbre ville de Bruges, à Gand, au confluent de l'Escaut et de la Lys, ou à la métropole multiculturelle d'Anvers, mais peu de voyageurs s'égarent en Wallonie, une région à la fois fragile et belle. Charleroi, Namur, Mons - beaucoup lisent ces noms sur les panneaux des autoroutes belges en se rendant à Paris, mais qui y va une fois ?

Il était donc logique que je fasse un troisième voyage en Wallonie, après avoir visité Namur et Dinant à deux reprises et avoir fait une belle randonnée autour du château de Walzin. Le château est situé sur la jolie rivière Lesse, qui se jette dans la Meuse entre Anseremme et Dinant. C'est un parcours varié qui vaut la peine. J'ai déjà visité Bruxelles à plusieurs reprises, encore à l'époque de mes études comme voyage d'étude en architecture, puis dans les années 90 et une fois j'ai organisé un voyage bière et art nouveau à Bruxelles, auquel 18 personnes ont participé.

Bruxelles était également le terminus du voyage à vélo que j'ai entrepris en 2016 avec mon plus jeune fils. Nous voulions pédaler de Den Helder, aux Pays-Bas, jusqu'à Paris, mais malheureusement, à Grimbergen, une série incessante de dépressions nous a joué un mauvais tour météorologique et le tour s'est terminé à la gare centrale de Bruxelles.

 

L'Atomium - Une approche - Le petit lac du parc des expositions a fait un bon premier plan

L'Atomium

Une approche - Le petit lac du parc des expositions a fait un bon premier plan
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800e, Sigma 28-35mm, F2.0 Art, 2022

Ce tour devait être en quelque sorte une compensation pour ce que nous n'avions pas fait - car la traversée de la Wallonie était dans nos plans en 2016 - mais cette fois-ci, nous voulions aller aussi loin que possible vers le sud en quatre jours en Wallonie, mais aussi découvrir le pays et ses habitants. Mais sans vélo et au lieu de dormir dans une tente au camping, l'idée était de dormir dans des hôtels sympas avec un peu plus de luxe. Nous les avons trouvés, avons bien dormi et avons toujours pris un excellent petit déjeuner.

L' Atomium - Les sphères ont un diamètre de 18 mètres et les tubes un diamètre de 3 mètres.

L' Atomium

Les sphères ont un diamètre de 18 mètres et les tubes un diamètre de 3 mètres.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Les régions de Belgique se distinguent nettement les unes des autres, ce qui est probablement dû à la répartition inégale des richesses. Certes, la région minière autour de Charleroi était riche et fortement industrialisée au 19e siècle, mais il ne reste que peu de cette richesse. Les hauts revenus se trouvent en Flandre et à Bruxelles, en Wallonie en fait uniquement dans la ceinture périphérique belge autour du Luxembourg. Cela se voit clairement dans les villages et les villes. Alors que la campagne flamande est sans doute connue de beaucoup grâce à la page Facebook Ugly Belgium Houses - les causes psychologiques et culturelles de cette situation devraient constituer un sujet d'étude intéressant -, le sud de la Belgique est visiblement pauvre et semble quasiment désert - à l'exception des automobilistes belges qui roulent toujours trop vite. Tout comme de nombreuses localités allemandes situées sur des routes de transit à la campagne, la Belgique présente les symptômes d'une mauvaise politique de développement et de transport. Les grands supermarchés ont tué les petits commerces, les prix bas des discounters ont ruiné les boulangeries et autres métiers. Il n'est donc pas étonnant que l'on ait l'impression de traverser un no man's land en voiture. C'est dommage, car à l'écart des grands axes de passage, de nombreux petits bijoux dorment dans l'ombre.

Il y avait des orages dans l'air, à côté du Palais de Justice - Au bon moment, au bon endroit, après une promenade dans le Palais de Justice, l'air chaud et humide s'est déchaîné en un violent orage.

Il y avait des orages dans l'air, à côté du Palais de Justice

Au bon moment, au bon endroit, après une promenade dans le Palais de Justice, l'air chaud et humide s'est déchaîné en un violent orage.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Résidence dans le marais

Bruxelles

Bruxelles est l'une des trois régions de Belgique et la seule à être bilingue. La division de la Belgique en deux langues est la conséquence de siècles de déchirements entre de puissantes maisons royales européennes et d'irrépressibles aspirations à l'indépendance. La Belgique compte plus de 11 millions d'habitants et c'est précisément à Bruxelles, avec ses 1,2 million de personnes, que l'on voit clairement que la Belgique a longtemps été une puissance coloniale, ce qui ne concerne probablement pas seulement le Congo - une puissance cruelle, surtout sous Léopold II.

Jardins à côté du Musée Magritte - J'aime beaucoup les haies devant les tuiles, beaucoup de structures calmes et répétitives

Jardins à côté du Musée Magritte

J'aime beaucoup les haies devant les tuiles, beaucoup de structures calmes et répétitives
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Pour diverses raisons, il est beaucoup plus facile de se rendre à Bruxelles en train - de Cologne à Bruxelles, le train met 1 h 52 et l'aller simple coûte 33 euros, mais si on s'y prend à temps, on peut aussi y arriver pour seulement 16 euros. Nous avons pris la voiture parce que la suite de notre voyage en train n'était pas possible comme nous le voulions. En ce moment, il faut y réfléchir à deux fois pour deux raisons. En raison des travaux sur les autoroutes menant à Bruxelles, le trajet en voiture dure actuellement 4 heures - si l'on part à 6 heures du matin. De plus, le centre de Bruxelles est désormais complètement fermé aux voitures anciennes, ce qui est contrôlé par des caméras et coûte cher en amendes. Comme nous ne voulions pas prendre de risque et que nous voulions de toute façon voir l'Atomium en premier, nous nous sommes garés sur un parking relais à proximité de l'Atomium. Il y avait exactement une place de libre. Les tickets journaliers pour Bruxelles sont également disponibles sans carte plastique, ils coûtent environ 7 euros par adulte, sont valables sur l'ensemble du réseau bruxellois, pour les bus, les métros et les trams et valent la peine. La station Heizel sur la ligne 6 est vraiment à deux pas de l'Atomium. La ligne 6 permet de faire facilement le tour du centre-ville de Bruxelles, idéal pour partir à la découverte de la ville.

Quel est le point commun entre Broxelle, Bruchsal et Bruxelles ? Les racines linguistiques remontent à la formation des mots bruk et sel[la], ce qui signifie "lieu d'habitation dans les marais". On peut imaginer sa part d'Europe. Charles de Basse-Lorraine a construit vers 977 un château sur une île de la petite rivière Senne, et l'octroi du droit de cité a marqué le début de l'essor de la grande ville actuelle. Bruxelles est le siège de l'OTAN depuis 1967, le Parlement européen a son siège à Bruxelles. Ce que l'on appelle la bruxellisation, c'est-à-dire la destruction de bâtiments historiques pour construire des tours modernes ou des bâtiments de la bureaucratie européenne, a sa propre entrée sur Wikipedia. Les perturbations du paysage urbain sont visibles partout. Malgré tout, de nombreux quartiers ont conservé leur charme individuel, ce qui fait qu'un voyage ici vaut toujours la peine, même sans regarder des monuments plutôt ennuyeux comme un enfant qui fait pipi.

L'Atomium - L'effet de l'acier inoxydable poli par rapport à l'aluminium auparavant mat est énorme.

L'Atomium

L'effet de l'acier inoxydable poli par rapport à l'aluminium auparavant mat est énorme.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Sculpture et architecture

L'Atomium - 102 m de haut

Audacieux - ce terme est tiré de l'article français de Wikipedia consacré à l'Atomium et il reflète à mon avis parfaitement l'édifice et son contexte. Nous sommes en 1958, un an seulement après la mise en service du premier réacteur nucléaire allemand, appelé Atomei, à l'université technique de Munich. En Allemagne, malgré la première crise économique mondiale, ce que l'on appelle le miracle économique est en plein essor, les États-Unis mettent sur pied le premier programme de sélection d'astronautes avec MISS ("Man In Space Soonest") et à Tokyo, la tour de Tokyo, haute de 332,6 mètres, est ouverte au public. La Seconde Guerre mondiale était déjà passée depuis 13 ans et la foi dans le progrès était inébranlable. Pour la première exposition universelle d'après-guerre, l'Atomium a été construite en 1958 par les architectes André et Jean Polak, d'après les plans de l'ingénieur civil belge André Waterkeyn. Ancien joueur de l'équipe nationale belge de hockey, Waterkeyn a conçu le bâtiment comme un symbole du progrès et de la compétence technique de la Belgique. Sur le plan formel, le bâtiment est un mélange de sculpture et d'architecture, il présente un modèle posé sur un coin de la cellule élémentaire cubique centrée sur l'espace et composée de neuf atomes. Il s'agit d'un agrandissement de 165 milliards de fois de la cellule élémentaire cristalline du fer. (Source : Wikipedia) Sur le plan technique, Waterkeyn a été aidé par ses beaux-frères. Les sphères ont un diamètre de 18 mètres, les tubes un diamètre de 3 mètres. Ils abritent des escaliers roulants et, dans le tube central, un ascenseur qui a fait l'objet d'un joli scandale. A l'époque de sa construction, l'ascenseur installé par l'entreprise suisse Schlieren était le plus rapide d'Europe avec 5 m/s. Le peintre Roger Hebbelinck (1912 -1987) et le sculpteur Ernest Salu (1909 -1987) ont filmé la construction de l'Atomium avec des droits exclusifs. Une recherche sur Youtube sous le terme Construction de l'Atomium montre de nombreux aperçus intéressants de la construction du monument emblématique de Bruxelles. Waterkeyn possédait tous les droits d'image de l'Atomium, qu'il a cédés à la société Atomium, qui les détient encore aujourd'hui.

Peu de gens savent que lors de la construction de l'Atomium, un réacteur nucléaire appelé AGN-211-P a été installé en dessous de l'exposition universelle. Après l'exposition universelle, celui-ci a été vendu à l'université de Bâle, où il n'a été mis hors service qu'en 2015. De 2004 à 2006, l'Atomium a été restauré, l'aluminium - que j'ai trouvé joliment vieilli et mat - a été remplacé par de l'acier inoxydable poli.

Palais de Justice - Vue de l'autre côté de l'atrium, à l'intérieur du Palais de Justice.

Palais de Justice

Vue de l'autre côté de l'atrium, à l'intérieur du Palais de Justice.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Plus grand que la basilique Saint-Pierre

Palais de Justice de Bruxelles

Plus grand que la basilique Saint-Pierre de Paris, dépassant facilement l'Atomium avec ses 26.000 m2 de surface au sol (presque 4 terrains de football) et ses 116 m de hauteur, le Palais de Justice de Bruxelles est un colosse de pierre gargantuesque qui domine le centre-ville de Bruxelles, visible de presque partout.

Dans l'atrium - Dans l'atrium, les avocats et les procureurs disposent de petits espaces de lecture. En principe, il serait également possible d'installer un ou deux courts de tennis.

Dans l'atrium

Dans l'atrium, les avocats et les procureurs disposent de petits espaces de lecture. En principe, il serait également possible d'installer un ou deux courts de tennis.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Le Palais de Justice est situé sur la plus grande place de Bruxelles, la place Poelart, qui porte le nom de l'architecte du Palais Joseph Poelart. Le bâtiment a été construit dans un style éclectique et s'inspire clairement d'éléments de style gréco-romain.

Palais de Justice - Il faut l'avoir parcouru une fois pour en saisir les dimensions

Palais de Justice

Il faut l'avoir parcouru une fois pour en saisir les dimensions
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

La première pierre a été posée en 1866. Auparavant, 75 maisons des Marolles ont dû être détruites et les habitants ont été relogés dans un nouveau quartier spécialement construit à cet effet, le Quartier du Chat à Uccle. (Détruire des quartiers est une tradition vraiment très ancienne à Bruxelles).

Palais de Justice - 70 % du bâtiment est vide. Et cela ne concerne pas ces locaux.

Palais de Justice

70 % du bâtiment est vide. Et cela ne concerne pas ces locaux.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Ce n'est qu'en 1833 que le Palais de Justice fut inauguré sous Léopold II, ni Poelart ni Léopold Ier n'ayant survécu à la période de construction. A l'époque de sa construction, le Palais de Justice de Bruxelles était le plus grand bâtiment construit en pierres de taille et le resta jusqu'en 1965. Le terme piranésien, du nom du graveur, archéologue et architecte italien Giovanni Battista Piranesi (photo d'exemple), illustre sans doute le mieux la succession intérieure de colonnades titanesques, de pilastres et d'entablements.

Palais de Justice - Vue sur la coupole rénovée. Tout en haut, il y a 100 mètres.

Palais de Justice

Vue sur la coupole rénovée. Tout en haut, il y a 100 mètres.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG

Il y a des marches et des escaliers, et tout cela à partir d'une salle des pas perdus de 100 m de haut, qui me fait reprendre mon souffle à plusieurs reprises. Comme les gens semblent minuscules en face.

Aujourd'hui, jusqu'à 70 % du bâtiment est inoccupé. De nombreux tribunaux ont quitté le Palais de Justice, une rénovation commencée en 1984 se poursuit encore aujourd'hui. La longue progression des travaux de rénovation a même nécessité entre-temps une rénovation des armatures.

En route pour le prochain entretien - Les humains paraissent minuscules dans l'architecture piranésienne du palais.

En route pour le prochain entretien

Les humains paraissent minuscules dans l'architecture piranésienne du palais.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Le magasin au coin de la rue -

Le magasin au coin de la rue


Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Flânerie

Du Palais de Justice à la Grande Place

Nous voulions nous rendre à 14 destinations en une journée à Bruxelles, mais au total, nous n'avons marché que du Palais de Justice à la Grande Place pendant toute la journée. Le quartier sous le Palais était encore un peu miteux il y a 20 ans, mais maintenant, entre la rue de Mimines et les Monts des Arts, en dessous de la Bibliothèque Royale de Belgique, il y a beaucoup de belles boutiques gérées par leurs propriétaires, dans lesquelles on peut flâner.

Ambiance d'une rue latérale -

Ambiance d'une rue latérale


Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Le quartier dégage quelque chose qu'on ne trouve pas dans beaucoup de villes, l'ambiance. 

Davidoff of Geneva -

Davidoff of Geneva


Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Je tiens particulièrement à souligner La Boîte à Musique sur le Coudenberg, en dessous du grand magasin Old England, aujourd'hui Musée des Instruments de Musique. Ici, on peut choisir et écouter, très bien conseillé, une énorme sélection de musique classique sous forme de CD et de LP. Où peut-on encore le faire ?

Pause - Fritures de la Fritture Pitta de la Chapelle

Pause

Fritures de la Fritture Pitta de la Chapelle
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Nous avons fait de nombreuses pauses et celles-ci font partie pour moi du programme obligatoire lors de la visite d'une grande ville. Nous nous sommes assis à l'église Notre-Dame de la Chapelle et avons mangé des frites de la Friture de la Chapelle. 

Musée Belvue - Dans la cour intérieure, juste en face se trouve le Parc de Bruxelles

Musée Belvue

Dans la cour intérieure, juste en face se trouve le Parc de Bruxelles
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

Plus tard, nous nous sommes arrêtés à l'ombre des arbres du Jardin du Mont des Arts et avons pris un café dans la cour intérieure du Musée Belvue, que je recommande tout particulièrement comme lieu de repos agréable et calme, loin de l'agitation.

D'autres ont également fait une pause dans le passage -

D'autres ont également fait une pause dans le passage


Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

De là, on peut marcher jusqu'au Parc royal de Bruxelles ou continuer à descendre vers le centre-ville, où notre tour s'est terminé sur la Grand Place avec ses maisons de guildes et de corporations construites en 1698 dans un magnifique style baroque. Nous avons encore un peu flâné dans les arcades et les passages et avons dégusté une délicieuse tarte aux myrtilles dans une pâtisserie.

Grande Place - Plus de 30 maisons baroques de guildes et de corporations entourent la place.

Grande Place

Plus de 30 maisons baroques de guildes et de corporations entourent la place.
Photo : Thomas Schürmann, Nikon D800E, Sigma Art 28mm - 35mm/1:2 DG, 2022

De là, nous sommes retournés à l'hôtel. Nous avons opté pour l'Hôtel Scott, fraîchement rénové il y a quelques années et issu de l'Hôtel Pantone. Il est bien situé, accessible depuis l'arrêt Hôtel des Monnaies, dans le quartier Saint Gilles, où nous avons dîné dans une petite pizzeria.

Une belle journée s'est terminée. J'ai rarement autant apprécié une visite de la ville. Dans la prochaine partie, nous passerons par la colline du Lion, via Charleroi et Thuin.

Conclusion

La Belgique, c'est bien plus que des frites, des bandes dessinées et des chocolats. Bruxelles est une ville magnifique où l'on peut découvrir beaucoup de choses. Et effectivement, on peut aussi s'y détendre.

Commentaires (0)


Ecrire un commentaire




En envoyant ce commentaire, j'accepte que le nom et l'adresse e-mail de cronhill.de soient stockés en relation avec le commentaire que j'ai écrit. L'adresse e-mail ne sera pas publiée ou transmise à des tiers.